L’Inter-Associatif Européen de Psychanalyse (I-AEP )

L’Ecole Belge de Psychanalyse-Belgische School voor Psychoanalyse est une des 14 associations qui font partie de l’I-AEP.

Six moments ponctuent son fonctionnement au cours de l’année : 4 réunions de coordination (ouvertes à tous les membres des associations participantes) et 2 séminaires (un week-end d’étude organisé par une association membre et ouverte à tous).
Les délégués sont Jean Florence, Karel Lambers, Leo Ruelens.
Ensemble ils constituent un groupe de travail au sein duquel chacun de l’EBP-BSP est le bienvenu.
Depuis la coordination de juin, une association italienne ‘Sotto la Mole’ est entrée comme nouveau ‘membre’ à l’I-AEP, suite à un séminaire qu’ils avaient organisé comme à l’accoutumée, les 15 et 16 mai à Turin. Ce dernier était intitulé Le malaise dans la civilisation contemporaine, les psychanalystes et la psychanalyse entre liberté et pouvoir et introduit ainsi: ce séminaire suit les deux séminaires précédents, celui d’Avignon, Du Politique pour la psychanalyse, et celui de Paris, Sur l’éthique de la psychanalyse, avec lesquels il partage les mêmes thèmes de recherches.
Le Séminaire de Turin a l’intention de suggérer un travail sur le sujet du « champ/terrain » culturel, théorique et politique où la Psychanalyse inscrit aujourd’hui sa recherche.
L’entrée de Sotto la Mole arrive à un moment particulier de l’I-AEP avec le contexte actuel de la situation de la psychanalyse en Europe par rapport à laquelle l’Italie a une longueur d’avance sur nous en matière d’expérience législative. Le récent dépôt des statuts de l’INTER permettant de se positionner vis-à-vis de l’extérieur.
ANNONCE DES PRPOCHAINS SEMINAIRES DE L’I-AEP

  •  En février à la Martinique : séminaire du GAREFP (Groupe Antillais de Recherche, d’Etudes et de Formation Psychanalytique) samedi 27 et dimanche 28 février 2016.
    L’argument du séminaire est provisoire : transfert et lien social dans la cure, mais pas seulement dans la psychanalyse. La société actuelle ne veut rien savoir du transfert dans tous les liens en général. Et ce aussi dans la société antillaise qui a été prise dès le départ dans le discours capitaliste. Il y va d’un intérêt pour tous d’interroger ce lien-là et pour les Antilles en particulier car la psychanalyse y est mise à l’écart. D’où l’importance de l’hétérogène de l’INTER pour les associations antillaises.
  •  En juin : séminaire du GEPG (Groupe d’Etudes Psych-analytiques de Grenoble les 4 et 5 juin 2016à Grenoble.
    Le thème – qui reste à préciser (lors de la coordination de septembre) – s’oriente autour des pratiques du psychanalyste quand le cadre n’est pas celui de la cure type. Psychodrame analytique, psychothérapie institutionnelle, psychanalyse en institution…
    Que peut-il y avoir de psychanalytique dans le collectif singulier quand il n’est pas la cure type ?

 

Ce message est également disponible en : Néerlandais